DERNIÈRE MISE À JOUR : 29/11/2022

Qu’est-ce que le droit au répit ?

Partager cette page :
Qu’est-ce que le droit au répit ?

Selon une étude Ipsos, réalisée pour la Macif, près de 3 Français sur 10 de plus de 18 ans assisteraient un proche dans les actes de la vie quotidienne.  Ces “proches aidants” pouvant faire face à des charges physiques, mentales et financières importantes peuvent faire valoir leur droit au répit.

Qu’est-ce que le droit au répit ?

Qu’est-ce que le droit au répit ?

Le droit au répit est une aide aux aidants familiaux prévue dans la loi d’adaptation de la société au vieillissement votée en décembre 2015. Elle permet aux proches aidants d’une personne âgée en perte d’autonomie de se reposer ou se dégager du temps, tout en assurant l’accompagnement et la prise en soin de la personne qu’ils aident au quotidien.

Les aidants familiaux contribuent considérablement à l’accompagnement des séniors en situation de dépendance physique ou psychique. S’ils sont indispensables pour leurs proches, cet accompagnement n’est pas sans conséquence sur leur santé physique ou mentale.

Quels proches aidants peuvent bénéficier du droit au répit ?

Le droit au répit concerne tous les aidants :

  • d’une personne bénéficiant de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA),
  • apportant une aide indispensable dans la réalisation des actes de la vie quotidienne de leur proche âgée,
  • ne pouvant être remplacés par une autre personne de l’entourage.

Le proche aidant peut être un parent, un conjoint, un ami ou un voisin entretenant des liens étroits avec la personne en situation de dépendance, mais aussi un partenaire de PACS.

L’aidant doit apporter une aide de manière régulière et non-professionnelle pour une partie ou la totalité des actes de la vie quotidienne.

Quand demander l’aide au répit ?

Si les aidants doivent prendre du temps pour eux et faire une pause dès que possible, la demande de l’aide au répit ne peut se faire que lorsque le plafond du plan d’aide APA ne permet plus de financer une aide adaptée à l’accompagnement d’un proche en situation de dépendance.

Conditionnés en partie par le GIR, les plafonds de l’APA sont définis en 2021 à :

  • GIR 1 : 1 747,58 €/mois
  • GIR 2 : 1 403,24 €/mois
  • GIR 3 : 1 013,89 €/mois
  • GIR 4 : 676,30 €/mois.

Que permet de financer le droit au répit ?

Le droit au répit permet de bénéficier d’un financement supplémentaire lorsque le plafond de l’APA à domicile est atteint. Annuellement, cette aide peut financer, dans la limite de 509,76 €, diverses solutions d’hébergement ou d’aides dans les actes de la vie quotidienne.

Le droit au répit peut être utilisé pour financer :

  • l’accueil de jour ou de nuit en EHPAD,
  • l’hébergement temporaire,
  • une aide à domicile.

Les solutions d’aides au répit

Pour accompagner au mieux les aidants et leurs proches âgées, Korian propose différentes solutions d’accueil et d’accompagnement à domicile pouvant être financées par le droit au répit.

L’accueil de jour en maison de retraite

L’accueil de jour permet aux personnes âgées vivant à domicile d’être accueillies d’une demi-journée à plusieurs jours par semaine dans un espace dédié d’une maison Korian. Quelle que soit la durée de l’accueil, un accompagnement et un projet de vie personnalisé permettent aux personnes accueillies de rompre l’isolement et d’entretenir, via des activités stimulantes et des ateliers thérapeutiques, leurs facultés physiques et cognitives. L’accueil de jour Korian permet également d’assurer la continuité des soins entre le domicile et l’EHPAD.

L’hébergement temporaire

L’hébergement temporaire est un accueil de plusieurs jours à quelques mois en maison Korian. Cette solution d’accueil est dédiée aux personnes âgées autonomes ou en perte d’autonomie nécessitant un accompagnement durant une période de fragilité, après une hospitalisation ou durant l’absence d’un aidant. Comme l’accueil de jour, l’hébergement temporaire en EHPAD Korian débute par la mise en place d’un projet de vie et de soin personnalisé adaptés aux facultés de la personne âgée et à ses envies.
 

L’aide à domicile

L’aide à domicile est aussi une solution de répit permettant d’assurer un accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie et d’accorder un temps de répit aux aidants. Prestation sur-mesure, Petits-fils assure l’accompagnement des personnes âgées dans les actes de la vie quotidienne. Aide au lever et au coucher, aide à la toilette, présence de nuit, aide aux repas ou encore aide ménagère, l’aide à domicile permet de faciliter la vie quotidienne des personnes âgées et de faciliter leur maintien à domicile tout en accordant à leurs aidants du temps pour prendre soin de soi.

Plus d’articles

Interview Marc Forner - Directeur des Ressources Humaines Opérations pour Korian en France
03/05/2024

Interview Marc Forner - Directeur des Ressources Humaines Opérations pour Korian en France

Plus de 13 000 collaborateurs au service des résidents dans nos maisons de retraite : Marc Forner, DRH Opérations, explique comment Korian s’engage à prendre soin de ses équipes pour valoriser les métiers en EHPAD et garantir un accompagnement de qualité.
54 vues
Constituer son dossier d’admission en EHPAD
10/04/2024

Constituer son dossier d’admission en EHPAD

Les personnes âgées en perte d’autonomie ont la possibilité d’être accueillies dans des maisons de retraite médicalisées : les EHPAD. L’entrée en EHPAD se fait notamment après avoir rempli un formulaire unique d’admission. Ce dossier administratif et médical est alors étudié par les médecins coordonnateurs des établissements afin d’y apporter une réponse.
189 vues
Aider un proche en EHPAD au quotidien
30/11/2023

Aider un proche en EHPAD au quotidien

Votre rôle d’aidant est capital et reste essentiel au quotidien. Voici quelques conseils pour créer du lien et communiquer avec les intervenants professionnels pour un accompagnement harmonieux de votre proche.
16 vues
Trouver une solution en cas d’absence
26/06/2023

Trouver une solution en cas d’absence

Pour des besoins ponctuels, comme une absence courte ou prolongée pour des motifs personnels ou encore professionnel, des solutions d’hébergement temporaire existent.
19 vues
La place de l’aidant dans l’accompagnement de son proche
31/05/2023

Sylvia Leroy - psychologue, nous parle de la place de l’aidant dans l’accompagnement de son proche

Le proche aidant est un pilier majeur dans la vie quotidienne de l’Aîné en perte d’autonomie, tant son soutien affectif, moral et matériel est indispensable. Il est toujours le bienvenu dans nos maisons pour échanger, se livrer, demander des conseils, être rassuré…
9 vues